Marche des Fiertés – Cortège ColèreS !

affiche colères

Colères des gouines et des bies, toujours exclues de la PMA

Colères des lesbiennes prolétaires exclues de la PMA car hors de prix pour elles, et qui sont obligés de s’endetter ou de faire leur deuil de leurs projets de fonder une famille

Colères des trans privéEs de leurs papiers et de leurs droits s’illes refusent la stérilisation.

Colères des putes, criminalisées au nom des « droits des femmes », victimes de violences policières.

Colères des migrantEs expulséEs, précariséEs, assassinéEs par le gouvernement.

Colères des musulmanes stigmatisées par des lois islamophobes, exclues des écoles, de leur lieu de travail, victimes d’agressions.

Colères des banlieusardEs présentéEs comme responsables de toutes les LGBTphobies et du sexisme pour mieux laver les mains des bourgeois.

Colères des séropoEs toujours interditEs de soins funéraires, toujours stigmatiséEs, toujours précariséEs.

Colères des prisonniÈREs toujours plus nombreuSES, privéEs d’accès aux soins et détenuEs dans des conditions inhumaines.

Colères des intersexes mutiléEs à la naissance par le pouvoir médical binariste.

Colères des biEs et des asexuelLEs invisibiliséEs et discriminéEs tant par les homoEs que par les hétér@s.

Colères des pédés et bis exclus du don du sang quel que soit leur statut sérologique ou leurs pratiques.

Colères des LGBT sans papiers condamné à une vie précaire ( santé, travail, logement) alors même qu’ils sont exploités férocement par le patronat!

Colères des lesbiennes sans-papiers en demande d’asile, qui si elles ont eu des enfants, ne sont pas considérées comme étant en danger dans leurs pays d’origine alors même qu’elles y subissent répression et violences

Colères de toutes les personnes opprimées, premières victimes des politiques sociales et économiques réactionnaires du gouvernement.

Colères contre celleux qui prétendent parler en notre au nom au sein de la « communauté LGBT », pour mieux faire passer les luttes des pédés cis blancs bourgeois avant toutes les autres.

Colères contre les choix politiques du Parti Socialiste qui font le lit de l’extrême droite et des réactionnaires.

La marche des fiertés doit rester une marche de lutte pour les droits des minorités sexuelles et de genre, particulièrement pour celles de ces personnes qui sont issues des classes populaires et des quartiers, racisées, précaires, migrantes, travailleuses du sexe.

Rejoignez le cortège « ColèreS », à la marche des fiertés, 105 Boulevard St Michel, ce samedi 28 juin, 13h30.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s